Accueil / Agora / La Chine surpasse les Etats Unis dans le dépôt de brevets sur Crispr

La Chine surpasse les Etats Unis dans le dépôt de brevets sur Crispr

Crispr est un outil d’édition du génome qui est fortement utilisé depuis 2012 dans les domaines médicaux, pharmaceutiques, industriels et agricoles. Cette paire de ciseaux moléculaires qui permet de faire des modifications très ciblées du génome est particulièrement étudiée et utilisée car elle offre de nouvelles et de très larges perspectives d’usage. Une étude permet de comprendre « qui » travaille sur cette technologie et « où ».

Les grands centres de recherche mondiaux sont les premiers dépositaires de brevets

Si 33% des brevets sont déposés par des firmes privées, la majorité sont portés par des grandes structures de recherche, comme le MIT, Harvard…célèbres universités américaines, mais aussi, et de plus en plus, par des universités chinoises. Depuis 2016, la Chine a ainsi pris le leadership sur les Etats Unis sur les projets industriels et agricoles. L’Europe a déjà décroché depuis 2013.

2000 brevets enregistrés entre 2002 et 2016 dans 28 pays.

Les auteurs constatent que sur cette période, les brevets portent en grand majorité sur l’amélioration même de la technique et moins sur les applications. Il est clair que cette tendance va évoluer vers des applications concrètes dans les prochaines années.

Sur la période étudiée, les applications médicales sont les plus utilisées (131 brevets contre le cancer, 112 contre des maladies virales), suivies des applications végétales. Les auteurs ont recensé 130 brevets, dont la moitié sur le riz. D’autres applications ont été brevetées sur le maïs, le blé, la tomate, la pomme de terre sur différentes caractéristiques

Article disponible dans la rubrique Articles de l’Académie de l’agriculture : https://www.academie-agriculture.fr/publications/articles