Accueil / Infographies / Le paradoxe des OGM

Le paradoxe des OGM

Les cultures OGM offrent un meilleur revenu pour les agriculteurs qui les adoptent, avec un impact environnemental positif, notamment en réduisant les émissions de CO2. Mais, même si la transgénèse ne représente qu’un outil d’amélioration parmi d’autres pour une agriculture durable, elle demeure emblématique.

En effet, les inquiétudes sociétales sur la génétique en général, et les OGM en particulier, n’ont pas été surmontées en Europe. Et le paradoxe actuel est que les OGM sont interdits à la culture dans quasiment tous les pays européens, mais sont autorisés à l’importation.

Les OGM ont été la première application concrète, avec le marquage moléculaire, des formidables avancées de la génétique. Or, beaucoup d’autres technologies sont désormais disponibles. C’est pourquoi, l’association européenne des biotechnologies (Europabio) appelle les décisionnaires européens à changer de paradigme et de prendre des décisions basées sur la science, de bâtir de la confiance autour des sujets scientifiques et de promouvoir et protéger les innovations.

reconsidérer les OGM

débloquer l’innovation